mon cheminement vers le végétarisme

DSC_1540 - Copie

Ces derniers mois ont été sources de nombreux changements pour ma famille et moi-même … Les années aidant, la prise de conscience se renforçant je n’hésite plus à afficher et clamer haut et fort ma green attitude, à aller plus loin en entraînant ma tribu dans le Zero Déchet et dans l’amélioration globale de notre alimentation … Du bio, du local, du fait-maison et depuis l’automne dernier une nette diminution de notre consommation de viande …

Pourquoi moins de viande ?? Alors déjà je n’ai jamais été une grande amatrice de chair sanguinolente … Je n’ai jamais aimé la viande rouge, la mangeant presque carbonisée quand j’y étais contrainte et lui préférant de loin la viande dite « blanche » à savoir la volaille de manière générale. Mais de nombreux produits carnés se cachent dans nos assiettes et chaque jour nous mangions sans vraiment nous en rendre compte de la viande animale. Et bien oui, qui  ne cuisine pas avec des lardons, allumettes ou dés de blanc de poulet, qui n’utilise pas du pâté, du jambon ou autre saucisson lors d’un apéritif convivial ou d’un pique-nique au grand air ? Bref, la viande se cache partout et même si le bon vieux steack n’a jamais été mon ami, d’autres produits plus insidieux étaient bels et bien très présents dans ma cuisine …

Tout a commencé avec mon intérêt pour l’écologie … Très rapidement au gré des lectures, de page internet en clic sur les réseaux sociaux on comprend que ce qui pollue aujourd’hui le plus n’est rien d’autre que l’élevage intensif des animaux pour l’alimentation des humains … J’avoue qu’au début j’ai eu du mal à y croire … et puis résignée, j’ai bien dû accepter que la production de viande animale était une véritable catastrophe écologique !

Avec la palme d’or du désastre pour l’élevage des bovins comme vous pouvez le constater sur ce graphique ci-dessous.

 

 

Et que dire du fait que l’humanité en évolution permanente (enfin, c’est ce que l’on dit …) tend vers une augmentation de la consommation mondiale de viande animale. … Pour les pays en voie de développement, manger de la viande comme les Européens ou encore les Nord Américains est un signe de richesse et des populations jusqu’alors végétariennes se mettent à consommer plus de viande (les indiens par exemple …). Plus qu’un réel signe de développement, c’est au contraire le renforcement de la catastrophe écologique qui se prépare …

Si lors des Trente glorieuses la consommation de viande a explosé en France jusqu’à devenir bi-quotidienne au détriment des céréales et légumineuses, elle semble depuis quelques années ralentir. De nombreux spécialistes déplorent la trop grande consommation de viande qui est une aberration pour l’homme autant que pour la planète ! En effet, du côté de la santé, l’excès de viande est vraiment contre-indiqué !

En moyenne un français mangerait l’équivalent de 89 kg de viande par an ce qui génère l’abattage annuel de 1.1 milliards d’animaux pour satisfaire cette consommation.

J’ai donc très vite compris que réduire sa consommation de viande était un acte écologique militant ! Et puis dans la dynamique du Zéro Déchet, difficile d’accepter le jambon et son emballage même si depuis un certain temps je privilégiais les filières locales et / ou bios.

Et puis j’ai regardé le film Cowspiracy … Ce documentaire met en lumière cette aberration de notre système mondial qui consiste à pousser à la consommation de viande et à détruire les forêts essentielles au bon équilibre de notre belle planète au profit des cultures céréalières pour nourrir des élevages toujours plus grands … Il montre également la puissance des lobbies qui entravent cette information capitale : l’élevage intensif a signé le début de notre fin … oui, oui, rien que ça …

http://www.cowspiracy.com/

 

Réduire sa consommation de viande est une impérieuse nécessité … Une question de vie ou de mort pour notre humanité …

Et puis, comme tout le monde, comme on parle de mort,  j’ai vu ces vidéos de l’association militante L214.

L214 Éthique & Animaux est une association née en 2008 centrée sur ...

Des vidéos affreuses qui témoignent de la violence de l’acte d’abattage, de la perversion de certains, dérapant car confrontés à la répétition de la mort… Comment rester humain et bienveillant quant il s’agit d’ôter la vie, à la chaîne à des êtres vivants, capables de ressentir des émotions identiques aux nôtres …Comment ne pas sombrer, ne pas devenir fou ??? Qui serait capable de tuer sans être perturbé psychiquement ?

Je vous conseille la lecture de ce texte très poignant d’une élève en école vétérinaire confrontée à la violence d’un stage au sein d’un abattoir …

http://www.cherrypepper.fr/vegan/blog/le-texte-declic-de-mon-veganisme/

 

Et mon militantisme écologique a croisé une autre forme de militantisme … Parce que j’ai cessé d’évoluer dans une société hypocrite où l’on passe son temps à cliver les choses, nous gardant bien de faire aisément le lien entre l’animal vivant si mignon, si joli et le bout de viande que l’on a dans nos assiettes …

L214, éthique et animaux

 

J’ai (enfin) ouvert les yeux et me suis reconnectée à la réalité de la vie … Nous imposons aux animaux une vie misérable pour satisfaire nos envies culinaires et non pas nos besoins primaires puisqu’il est loin le temps de la préhistoire où chasser était plus qu’une nécessité vitale …

https://i1.wp.com/www.l214.com/fichiers/metro/affiche-metro-lapins-L214-2014.jpg

Et puis mon chéri m’a offert de la lecture à Noël … Il est cool mon chéri, pourtant viandard à ses heures perdues il est néanmoins conscient du besoin de poursuivre le virage amorcé … Paradoxe vous avez dit ??? Notre société est tellement paradoxale !!!

 

 

Et j’ai découvert les notions de spécisme et d’anti-spécisme … Et j’ai réfléchi sur notre société qui s’est donnée le droit de tuer certains animaux pour les manger quand elle en humanise d’autres en leur donnant une place surinvestie au sein de nos foyers …

Nous nous offusquons de ces peuples qui mangent des chiens alors que nous envoyons les agneaux à l’abattoir sans sourciller … On ne supporte pas ces massacres de dauphins, baleines dans certaines contrées mais élever et tuer des porcs dont les capacités cognitives et émotionnelles sont bien proches des nôtres ne nous pose aucun souci …

Pourquoi sommes nous si discordants ??? En choisissant de ne plus manger de viande, j’ai choisi d’être plus cohérente avec moi-même … si ce cheminement est issue dans un premiers temps d’une démarche écologique, la réalité des conditions de vie et d’abattage des animaux ont terminé de me convaincre … Je ne veux plus manger de chair animale …

Le chemin est encore long puisque je consomme encore à l’extérieur du poisson, c’est ma carte « Jocker » pour l’instant car en France il n’est pas encore aisé d’être végétarien ! Mais j’aimerai vraiment à terme ne plus en manger car la pêche intensive et l’état de nos océans en plus des conditions de pêche sont très inquiétants …

Je consomme encore des produits animaux n’impliquant pas directement la mort de ces derniers en filière BIO (fromages, oeufs, lait-mais en quantité minime- miel) même si je ne suis pas dupe de la réalité des exploitations laitières, des conditions de vie des vaches, de leurs inséminations à répétition, de la séparation d’avec leurs veaux destinés à l’abattoir … mais je n’achète plus de cuir neuf par exemple.

Bref, je chemine et réfléchis mais déjà, j’avance et prend conscience !! Je ne suis pas parfaite ni exemplaire alors je vais à mon rythme et à celui de ma famille … Chacun d’entre eux consomme encore de la viande à l’extérieur mais à la maison nous mangeons TOUS végétariens …  Mes filles s’interdisent certaines viandes (veau, chevreau,cheval, lapin …) et n’en consomment pas quand elles peuvent choisir … Elles prennent conscience progressivement de l’impact écologique d’une telle consommation ainsi que de la maltraitance animale que génère les élevages  …

Grâce à certaines images chocs, elles refusent à présent certains aliments comme les nuggets :

 

 

Ma famille me suit et c’est une grande chance, mon homme se considère comme flexi-tarien mais apprécie de ne plus manger de viande à la maison ! Nous avons tous redécouvert de nouvelles saveurs, réintégré les légumineuses dans notre alimentation … Il a perdu 10 kgs et se sent bien mieux dans sa peau ! (il est encore plus beau en mangeant végé ;-))

Moi je me sens plus en phase … plus cohérente même si la route est encore longue …

Cuisiner végétarien n’est pas si compliqué ! Il suffit de se retrousser le manches et d’accepter de sortir de sa zone de confort … mais c’est ce qu’implique toute démarche de changement, quel qu’elle soit …

alors plutôt que de résister et subir les conséquences désastreuses de notre société d’hyper-consommation j’ai choisi de CHANGER pour reprendre le contrôle de nos vies et être en cohérence avec les valeurs qui m’animent …

Et vous ? ou en êtes vous ? que pensez vous du besoin de réduire sa consommation de produits carnés ? seriez vous tentés d’arrêter ???

 

17 commentaires sur « mon cheminement vers le végétarisme »

  1. Je pense qu’il faut faire quelque chose et qu’il faut se demander comment cela est arrivé dans l’assiette !

    Il faut aussi se mettre à la place des animaux et s’avoir comment ils vivent !!

    Pensez – y !!

    MERCI MAMAN DE NOUS EXPLIQUER CE QUI SE PASSE!!!!!!!!

    gros bisous cap!!!!!!

    J'aime

  2. Je suis dans le même chemin! Dur dur avec un homme qui se sentait mal de ne plus avoir de viande deux fois pas jour dans son assiette. Puis, il a été question de cancer dans nos famille. Et oui, c’est ça aussi manger ce que le corps n’est pas capable d’ingérer. Notre corps n’est pas fait pour manger autant de viande! J’ai un peu de mal à trouver encore des recettes qui conviennent à tout le monde et qui ne consistent pas en un plat de pâtes à la sauce tomate. Dur de leur faire manger des légumes aussi!! (enfin mon grand est dans sa période je trie, la petite imite mais je sais que ça ne durera pas).
    En fait je n’ai jamais aimé le goût de la viande. Pourtant contrainte d’en manger pendant des années, je l’avais bannie quand j’avais pris mon indépendance. Puis j’ai rebasculé en rencontrant mon homme (pensant que ce serait trop compliqué de faire un plat par personne). La solution a été vite trouvée: plat unique pour tout le monde! Et ça marche… petit à petit!

    J'aime

    1. et oui … la clé du succès c’est d’y aller progressivement … Ce que tu fais est déjà génial ! ma cadette n’est pas une grande amatrice de légumes et pourtant elle a plus de 10 ans mais je ne lâche rien … Le temps fera son oeuvre et le fait d’être convaincue aide à surmonter les moments de doutes (comme le jour où j’ai cuisiné du tofu par ex …) bon courage dans ce cheminement nécessaire !!

      J'aime

  3. Bonjour,

    Je comprends tout a fait votre cheminement et apres avoir commencé à réduire les déchets (merci bea Johnson pour son livre et la famille presque zero dechet egalement),je lis actuellement le livre « changer d’alimentation « du Dc Henri JOYEUX ,qui me donne bie evidemment envie de manger beaucoup beaucoup moins de viande.

    Ce qui me manque le plus dans mon repertoire ,ce sont les recettes de legumineuses ou autre.Avez vous un fichier à partager pour ce faire ?

    Merci à vous de votre blog,j’aime vous lire.

    A bientôt

    Valerie

    J'aime

    1. Bonjour Valérie ! Merci pour le joli compliment concernant mon modeste blog …
      Effectivement certains livres ont été de vrais déclics pour changer notre alimentation ! le livre Anti-cancer de Servan Shreiber en est un bel exemple !
      Concernant mes recettes je vais au gré des blogs ou des sites végés … j’aime beaucoup Cherrypepper mais j’en ai listé d’autres dans l’onglet « blogs et sites que j’aime », je vais aussi sur Marmiton comme tout le monde !! et j’ai investi dans quelques livres avec des recettes simples …. J’essaie au maximum d’associer dans la journée des céréales avec des légumineuses et bien sûr plein de légumes (de saison) cuits, crus ou poellés … je ne suis pas certaine d’avoir pu vous aider mais j’espère vous lire de nouveau !

      J'aime

  4. Ici ce soir ce sera couscous végétarien 🙂 bon j’attends de voir la tête de mon homme( dans son cas il n’est pas recommandé qu’il perde 10kg !!)…je ne cuisine de la viande que 2 à 3 fois par semaine et c’est très bien comme ça. J’ai remarqué que sans en discuter franchement avec les enfants, Noah ne mange quasiment plus de viande réclamant des nuggets au fromage et boudant les nuggets au poulet les rares fois où j’en fais. Nous sommes une famille de flexitariens et c’est très bien comme cela !

    J'aime

    1. et dis donc … c’est vieà5 maintenant ! heureuse de te lire ma soeurette ! alors ce couscous végé ? le verdict ! rassure toi nos hommes n’ont pas vraiment la même morphologie et Laurent est ravi d’avoir perdu ses quelques kgs !!!!Le changement est en marche … de toutes façons, petite tu détestais la viande ! lol !! mon filleul a de qui tenir !!! réduire sa consommation a déjà un impact très positif sur notre planète … alors bravo ! et plein de bisous !

      J'aime

  5. Très bon article ! clair et concis !
    Je chemine aussi vers le végétarisme mais il m’arrive encore de consommer de la viande à l’extérieur par habitude ou parce que je suis invitée chez quelqu’un. Il faut arriver à affirmer ses choix et ses décisions alors je vais m’y employer. Depuis l’arrivée de ma boule de poil, je me rends compte de l’intelligence et des émotions animales ce qui me conforte dans ce choix.
    Des bisous !!

    J'aime

  6. hé, hé ma sœurette (la deuxième, trop contente de vous lire toutes les 2 sur ce post !) nous nous ressemblons beaucoup et j’apprécie de cheminer à tes côtés ! vendredi nous faisons une sortie en famille à Emmaüs histoire de dénicher quelques vêtements d’occasion pour le printemps !!! nous sommes sur la même longueur d’onde … c’est trop chouette !!! plein de bisous !

    J'aime

  7. Alors là moi je te l’ai dit et désolée de choquer d’avance les vrais vege mais moi j’adore la viande rouge et l’ai toujours préféré à la viande blanche. Je n’en mange pas forcément tous les jours mais ne suis pas prête à la lâcher… je privilégie les producteurs locaux même si ça ne garantie pas les conditions d’élevage et d abattage.
    Je suis bien évidemment sensible à cette augmentation incessante de cancers. J’accuse davantage la malbouffe, les plats cuisinés, tous ces colorants…
    manger vege veut dire pour moi manger uniquement bio dans la logique des choses. Mais je suis outrée des prix des produits biologiques. Certaines familles ne peuvent se permettre de se nourrir sainement et ce n’est pas normal !!
    Mais je cogite aussi et avance (à tous petits pas) : je lâche mes produits ménagers pr le vinaigre, le citron,le bicarbonate et le savon noir. J’ai collé mon autocollant anti pub, je vais commander mes gourdes inox. Je vais passer en mairie demander le diagnostic qualité de mon eau courante (les pesticides me font très peur!)… voilà tout doucement je vais amorcer quelques changements qui seront je le pense moins radicaux que les vôtres. Mais c’est déjà ça non?
    Bisous.

    J'aime

    1. coucou Laura 😉
      Après mes soeurs, ma belle-soeur ! ravie de voir que tu me lis et que mine de rien tu avances aussi ! bravo pour ton stop pub, les produits maisons et les filières courtes privilégiant le local ! c’est déjà génial !!! je suis totalement d’accord avec toi sur le lien entre notre alimentation et l’augmentation des cancers dans nos sociétés de la sur-consommation de tout (de pesticides, de colorants etc …) voilà pourquoi depuis un certain temps j’ai décidé de changer les choses ! d’ailleurs si tu as si peur des pesticides, pas d’autres choix que le bio et local (encore mieux !). C’est vrai que les produits bios sont plus chers ET passer d’un caddie moyen en non bio au même caddie en version BIO fera obligatoirement exploser ton budget … Depuis que je suis en mode Zero Déchet et en 90 % de produits bios, je fais des économies ! oui, oui, un truc de fou et j’augmente ma cagnotte à rêves (et donc à voyages tu me connais …) CAR j’ai changé ma façon de consommer ! il n’y a plus des milliards de choix à la maison, pas forcement des desserts à tous les repas, je cuisine TOUT, je pâtisse TOUT et je n’achète donc que des matières brutes … en BIO. Se nourrir sans excès de manière équilibrée et en tout BIO tout en réduisant son budget est possible … je t’assure … on en reparlera si tu veux ! Plein de bisous et bravo déjà pour ces petits gestes … la planète, votre santé et la nature te remercient !

      J'aime

  8. Bravo pour cet article 🙂 c’est bien de partager vos convictions au grand public. Je ne mange pas la viande depuis bientôt 2 ans, comme vous il m’arrive de manger du poisson ou crustacés à l’extérieur. C’est vraiment pas facile d’affirmer ça en France, autant auprès de sa famille que entourage.

    J'aime

  9. Je me retrouve tellement dans ton article, ça fait plaisir de se sentir compris 🙂
    Je suis comme toi en plein cheminement pour les mêmes raisons. Je ne mange plus de viande, mais toujours certains poissons et fruits de mer (j’ai une sélection très particulière, j’en reparlerai).
    As-tu lu « Se nourrir sans faire souffrir » ? Je ne l’ai pas encore commencé car il parait qu’il faut bien s’accrocher, mais il semble très intéressant dans notre démarche. Je te dirai quand je l’aurai lu.

    J'aime

    1. Je pense que nous avons plein de points communs Bertille ! J’ai hâte de connaitre ta sélection de poissons ! Je ne connais pas le livre dont tu me parles mais j’ai lu « No Steak » et « faut-il manger les animaux et cela acheva de me convaincre ! tiens moi au courant, je le mettrai sur ma liste de bouquins à lire !

      Aimé par 1 personne

      1. Hello Virginie,
        Je voulais te répondre plus tôt mais mon ordi a fait des siennes (bientôt 7 ans, je crois qu’il va falloir trouver une alternative !)
        Ah, tu en sauras plus demain sur ma sélection de poissons/crustacés 😉
        Je rajoute également tes livres sur ma liste. J’ai commencé le livre dont je parlais et je le trouve édifiant. Il est un peu long et je n’aurai pas l’occasion de le terminer avant mon départ en France (dans 2 jours !), mais je compte bien le poursuivre et finir en novembre.

        J'aime

  10. Bonjour Virginie !
    Plusieurs fois que je traîne par ici sans laisser de traces, alors je répare aujourd’hui cette erreur ! Bravo pour ce joli blog, la qualité de tes articles, le ton non moralisateur que tu emploies …. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu partages ici, nous avons à peu près le même mode de vie, mêmes questionnements et changements de vie … Je partage les mêmes difficultés avec ma famille sur la mise en place du zéro déchet (assez difficile à la campagne) mais la motivation ne faiblit pas, et des lectures comme celles que tu nous proposes nous font nous sentir moins seuls. Tout comme vous nous essayons d’instaurer un régime végétarien à la maison : la viande à proprement parler a quitté nos assiettes il y a plusieurs mois deja, mais nous rencontrons encore des difficultés à éliminer totalement jambon et lardons par exemple ! Ce n’est pas tant pour l’apport proteiné mais surtout pour le leger goût fumé qu’ils apportent aux pâtes, quiches, croques et autres plats rapides de notre quotidien ! Alors permet moi de te souffler à l’oreille l’idée d’un de tes prochains articles : idees repas pour famille végétarienne ? Je suis sûre qu’il y a des tas d’idées toutes bêtes mais je suis sûre que ça aiderait beaucoup ! Á très bientot et au plaisir de te lire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s