Pourquoi je suis allée une fois au Marineland et pourquoi je n’y retournerai plus …

C’était en 2010, il faisait chaud, très chaud, il faisait beau, très beau … en même temps c’était une journée d’août à Antibes … peu de chance d’avoir froid ou de croiser un ours polaire …  ah, si !! nous en croiserons un mais ça c’est pour un peu plus tard …

L’été 2010 c’est tout juste un an après ma séparation, mes filles et moi passons nos vacances estivales en partie près d’Avignon, nous ne partirons pas trop loin … Je cherche alors des activités à faire dans le Sud de la France en famille, avec ma mère, ma sœur, nos enfants quand nous pensons au Marineland d’Antibes.

A moins de 2h de route, toute la famille est partante pour aller découvrir ce parc aquatique qui bat des records d’entrées … Quelques jours avant notre visite je tape quelques mots sur le web « orque », « Marineland », « Sea World » et je tombe impressionnée et horrifiée sur les attaques d’orques sur leurs soigneurs …  Je vois entre autres « l’affaire Tilikum« , cet orque mâle qui a tué Dawn Brancheau lors d’un spectacle à SeaWorld aux Etats-Unis à peine quelques mois plus tôt (en février 2010) … Mon premier réflexe fut de cacher les images pour ne pas que mes filles les voient alors que nous nous apprêtions à découvrir ces mammifères marins à Antibes lors de spectacle du même genre … Sur le moment je n’ai pas vraiment réalisé ce qui pouvait se cacher derrière tout ça … j’avais juste peur de terroriser mes filles …

Et puis nous sommes tous partis pour le fabuleux monde du Marineland sous une chaleur écrasante …

09 puces marinelandJe ne vais pas mentir, nous avons passé une belle journée, émerveillés par les différents spectacles proposés : Otaries, dauphins et pour le clou du spectacle les orques ! Sur le moment on a l’impression d’en prendre plein les yeux, on croit aux discours des soigneurs qui parlent de jeux plutôt que de dressage, de complicité et d’affection entre les animaux et les humains …

La musique est un tantinet forte, le show un peu trop américanisé mais notre attention est captée !

24 orques sortis

38 saut otarie

39 dauphinje me rappelle avoir été sidérée par ce que l’homme était capable d’imposer à un animal de plusieurs tonnes … Je ne me posais pas plus de questions que ça, lisant attentivement les pancartes d’informations sur la vie des cétacés ou des animaux présentés … Après tout ce genre de parc véhicule des messages « éducatifs », tend à nous sensibiliser sur les différentes espèces menacées … et ça malgré tout, ça me parle … alors je lis …

J’avoue avoir une première once de prise de conscience quand nous sommes arrivés devant l’espace dédié à l’ours polaire … Ce pauvre animal témoignait de conduites stéréotypées impressionnantes (mais ces dernières étaient expliquées et justifiées sur une affiche ! ils sont forts au Marineland) et par près de 38°, il était bien loin de son grand froid habituel … Vous me direz il est temps de commencer à prendre conscience mais si j’étais partagée par l’étonnement et -presque- l’admiration face aux orques et aux dauphins, le coup de l’ours polaire avait quand même du mal à passer …

DSC_6813 Nous sommes rentrés fatigués mais heureux de notre journée …

Les années ont passé … Et je n’ai jamais vraiment repensé aux animaux du Marineland d’Antibes … Dois-je culpabiliser ? pas vraiment  … c’est ainsi, ainsi va la vie.

Début octobre 2015, des pluies diluviennes provoquent d’importantes inondations dans le sud de la France. Les conséquences sont graves puisque de nombreuses victimes sont à déplorer. Certaines villes sont ravagées, et  parmi elles on commence à parler d’Antibes et de son Marineland … Les réseaux sociaux s’enflamment sur les conditions de captivité des orques qui se sont aggravées puisque les énormes mammifères marins croupissent dans une eau sale, polluée et marron, leur bassin ayant été submergé par la vague au cours de la tempête … Je n’en n’oublie pas les victimes et les gens qui ont tout perdu bien sûr mais je commence à lire sans m’en rendre vraiment compte sur l’envers du décor des parcs marins qui détiennent des cétacés …

Une amie me conseille « Blackfish » … et là … je perds un peu (beaucoup) de ma naïveté qui me faisait m’émerveiller devant le spectacle des orques …

blackfish-posterBlackfish est un documentaire qui retrace la vie de Tilikum, « l’orque tueuse » qui a tué par 3 fois pendant sa captivité.

Je découvre alors, de quelle façon et avec quelle violence les orques étaient capturées dans les années 70′ à 90′, les conditions de leur captivité, la médication systématique de ces géants, leurs troubles anxieux, dépressifs, leur nécessité de parcourir près de 150 km / jour dans leur milieu naturel, leur longévité amputée dès lors qu’ils sont captifs, les inséminations artificielles, la consanguinité, l’étroitesse des bassins et surtout, surtout … je découvre l’intelligence incroyable de ces mammifères, leurs capacités émotionnelles uniques et leurs liens avec les différents membres de leur pod (leur clan familial) …

J’écoute attentivement les spécialistes, scientifiques , les anciens soigneurs (qui ne sont d’ailleurs pas critiqués car ils aiment sincèrement les animaux) qui décryptent ce qui a conduit inévitablement aux drames

Afin de vous faire votre propre avis et de mieux comprendre ce que j’explique peut être mal avec mes propres mots, allez voir ce documentaire fort qui a coûté à SeaWorld des millions et provoqué la chute de ses actions en 2013 lors de sa sortie …

J’ai du mal à croire que l’on puisse continuer à être en faveur de la captivité de ces géants des mers après avoir vu ce documentaire …

Et si jamais vous doutiez encore et que finalement les orques ce n’est pas trop votre truc mais que par contre vous craquez pour Flipper et ses descendants et bien filez voir The Cove … mais préparez les mouchoirs !

the cove

Vous trouverez ce documentaire en streaming un peu partout et vous comprendrez pourquoi le dresseur de Flipper (le vrai, enfin les vraies puisque 5 femelles dauphins se partageaient le premier rôle !) après avoir passé 7 ans de sa vie à gagner beaucoup d’argent en mettant en scène les dauphins a choisi de se battre contre leur captivité et leur capture et massacre annuel à Taiji au japon depuis plus de 35 ans …

Alors voilà, je ne suis pas devenue activiste militante, je ne me transforme pas en BB, je prends juste conscience de l’impact de l’homme sur la condition animale et des aberrations d’un système mercantile qui, par définition, ne vise que l’argent.

Depuis 2 ans je consomme majoritairement bio, mon maquillage et mes produits de soins / d’hygiène sont bios, éthiques ou non soumis aux tests sur les animaux. Nous avons un compost et j’essaie de limiter mes déchets. Je pense de plus en plus à adopter une consommation plus efficace et moins outrancière. Je réduis ma consommation de viande en privilégiant les circuits courts et / ou éthiques.

Je suis loin d’être un exemple, j’ai encore beaucoup de chemin à faire … mais je chemine. Je pense sincèrement que notre société est en quête de valeurs, recherche à se distancier de la mondialisation et de ses effets pervers.

Dois-je culpabiliser d’être allée, avec mes enfants, voir les mammifères marins du Marineland d’Antibes ? bien sûr que non … je ne savais pas, tout simplement … ou du moins je n’imaginais pas.  Quand j’ai expliqué à mes enfants pourquoi nous ne retournerions pas dans un de ces parcs, j’ai tout de suite eu leur aval teinté d’un enthousiasme un peu naïf mais si sincère … Non, nous ne donnerons plus d’argent à ces grands groupes qui détiennent des animaux marins dotés d’une intelligence affective similaire à la nôtre, juste pour nous amuser et remplir le tiroir-caisse.

Avant de partir ce vendredi en vacances avec leur père mes filles ont dessiné sur notre tableau des cétacés de toutes tailles avec comme sous-titre « Sauvez les dauphins et les orques ! »

Le message est passé …Ce sont  les citoyens de demain ou d’après-demain qui pourront faire changer les choses.

Un petit mot pour souligner que ce positionnement n’enlève en rien l’importance d’autres combats qui dans notre actualité me tiennent à cœur ( la tragédie humaine des migrants par exemple qui me touche particulièrement … )Je partage juste avec vous ma réflexion de ces dernières semaines.

« On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux » GANDHI

13 thoughts on “Pourquoi je suis allée une fois au Marineland et pourquoi je n’y retournerai plus …

  1. Article parfait ! Je trace mon chemin aussi depuis quelques temps… Je ne consomme plus des tonnes de viande alors que j’étais THE carnivore dans la famille.

    Cet hiver je pense passer au make up non testé sur les animaux. J’aurai besoin de tes conseils 😜

    J'aime

  2. Très bon article et oui effectivement j’avais vu Blackfish le documentaire et ça faisait peur. Marine, pour ce qui est des marques non testées sur les animaux tu peux en trouver sur pas mal de blog vegan par exemple mais la liste de marques la plus exhaustive est une liste produite par la PETA elle-même qui est régulièrement mise à jour. La liste est en anglais mais c’est facilement abordable. Après il y a différents degrés : la plupart du temps les marques bio sont cruelty-free (donc non testées) mais il y a aussi des marques de parfumerie non bio comme Urban Decay ou Too Faced par exemple qui sont non testées, enfin il y a aussi les marques Vegan qui en plus de ne pas être testées sur les animaux sont aussi faites sans aucun composant d’origine animale 🙂
    Voilà j’espère que mes maigres infos pourront t’aider 🙂 Généralement il y a des labels indiqués sur les produits pour t’orienter 🙂
    Bisous et encore très bon article Vivie, plein de bon sens et qui fait écho à mon cheminement aussi 🙂

    J'aime

  3. merci mes « Marine » de me suivre attentivement ! je suis tellement heureuse de partager avec vous ce cheminement qui me semble si important pour l’évolution de notre société ! Marine je ne t’aurai jamais imaginé en « viandarde » ! je serai ravie de t’aider dans tes choix futurs en ce qui concerne la beauté au naturel ou cruelty free ! Merci ma soeurette pour ces conseils que je valide à 100 % !! d’ailleurs en non bio, les marques Urban Decay et Too Faced sont mes préférées et font aussi partie de mes basiques ! Sinon du côté du naturel je te conseille Lily Lolo, Dr Hauschka, Santé, ou encore Avril, Couleur Caramel ou Benecos pour le maquillage (je trouve beaucoup de choses sur Mademoiselle Bio) … Concernant ma routine de soin le Site d’Aroma-zone est un de mes préférés (pour l’huile de Jojoba ou de macadamia bio, l’aloé Véra ou les hydrolats) … En tous les cas n’hésite pas à me solliciter ! Faire du bien à la nature me fait un bien fou ! lol

    J'aime

  4. Ohh ca me donne envie de regarder ces films !
    Bel article mais je n’ai pas pu m’empêcher de rire en voyant le nom de l’article et le passage sur les vidéos … Petit souvenir de nos pauses lors du stage 🙂

    Ravie de suivre tes petites aventures sur ce beau blog, bien rédigé.

    Gros bisous !
    Honorine

    J'aime

    1. oh oui Honorine ! c’est vrai que c’est avec toi que j’ai commencé à découvrir l’envers du décor ! lol ! ce sont pour moi aussi de très beaux souvenirs partagés ! je suis ravie de te lire !! bizzz Mademoiselle la psy 😉

      J'aime

  5. Tout à fait d’accord avec ton billet ! Le problème, c’est qu’on n’éduque pas les gens sur les parcs aquatiques, et beaucoup n’ont aucune idée de ce qu’il s’y passe réellement… Par contre, je n’ai jamais pu regarder Blackfish, rien que la bande annonce me donne envie de pleurer !!

    J'aime

    1. ah oui c’est sûr que ce film est très prenant et émouvant mais pour éveiller les consciences il est parfait ! tu as raison on n’éduque pas assez les visiteurs potentiels et je pense que plus l’information circulera et plus on pourra toucher les gens et leur permettre de comprendre !

      J'aime

  6. Bonjour Virginie,
    Je viens de lire ton commentaire sur le blog de Mathilde suite à mon article (merci !), et je me suis empressée d’aller lire le tien 🙂
    Je trouve que c’est courageux d’arriver à se remettre en question et je t’en félicite ! Le chemin est encore long pour ces mammifères captifs mais, petit à petit, les choses avancent. Pour ma part, je suis en train de créer un nouveau blog qui parlera, notamment, de la captivité animale et qui pourrait peut-être t’intéresser 😉
    Au passage, ton blog m’a l’air très chouette, je vais aller voir tout cela de plus près !

    J'aime

    1. Merci Bertille d’avoir pris le temps de venir lire mon modeste article ! Je pense que culpabiliser les gens ne permettra pas vraiment de faire bouger les choses … que cela concerne la captivité des cétacés ou de manière plus globale et l’écologie …. je suis persuadée que le partage des expériences, des connaissances et d’une autre façon de voir les choses est en fait bien plus efficace ! J’ai hâte d’en savoir plus sur ton nouveau blog ! n’hésite pas à venir partager ton lien ici ! et encore bravo pour ton combat ! je le partage complètement !!! 😉

      J'aime

  7. SUPER article je pense qu’il faut penser comme les animaux savoir ce que eux pensent de nous ils peuvent avoir pur de nous et il faut surtout savoir qu’il sont bien mieux dans la nature dans leur habitat naturelle .

    Il faut se dire que en voir un dans la nature serait tellement plus joli !

    Je ne pense pas qu’aux orques je pense aussi aux dauphins aux otaries aux phoques aux ours polaires et tout les autres animaux

    Pensaient avant tout à eux !!!!

    sil vous plait

    GROOOS BISOUS

    MAMAN

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s