#rétro d’octobre 2020 : des mots, du vert et des photos !

Novembre s’est déjà bien installé, tirant à lui sa couverture confinée sur plus de la moitié de ses journées … Et je réalise que je ne vous ai pas partagé ma rétro d’Octobre, ce mois que j’affectionne tant pourtant. Je ne vous ai pas raconté ce début d’automne gorgé de soleil, de pluie, de feuilles qui rougissent, de pommes et de noix, de potirons et de hygge au creux de la maison …

Ce temps qui file n’y est pour rien, il me faut savoir écouter mes envies d’écriture ou de lectures, mes envies tout court je vous avouerai …

A la lueur de Novembre qui contre toute attente est plutôt doux et lumineux, Octobre s’est laissé déguster comme une parenthèse enchantée … une parenthèse de retrouvailles, un souffle de liberté dans une nature d’ici ou d’ailleurs qui m’est si précieuse ….

Octobre au jardin, le mien, le tien, celui des copains et des voisins fut riche et gourmand … des pommes, des noix, encore un peu de rhubarbe, des poires aussi parfois et même des fleurs de la pampa !  Toujours des courgettes et une armée de potirons … Octobre m’a permis de constituer ma grainothèque, de remplir les cagettes de notre garde-manger, de savourer les délices d’automne … Il a fallu aussi commencer à préparer le Happy Jardin pour les frimas de l’hiver qui jusqu’ici se font désirer …  vive les couleurs pétillantes des Capucines, des asters, des vivaces, de la passiflore …. Hummm les dernières tomates cerises … et la végétation qui commence à s’installer tout doucement autour du bassin … Octobre a vu aussi s’envoler nos jolis poissons qui ont disparu … C’est le cœur lourd que j’ai cherché à comprendre ce qu’il s’est passé … une attaque de chat semble l’hypothèse la moins farfelue … de nouveaux locataires viendront animer le grand bassin dès le printemps prochain, nous l’avons protégé au cas où de nouvelles griffes acérées tenteraient de confondre bassin et garde-manger …

Octobre dans le Ternois …. Quand je vous parlais de parenthèse, notre marche déconnectée à 5 au cœur de notre jolie campagne fut un grand bol d’air frais, une bouffée d’oxygène qui n’a pas de prix quand nous sommes à nouveau confiné.es ! Marcher, respirer, bavarder, admirer la nature qui s’offre à nous au gré de nos pas … C’est une idée que j’avais depuis longtemps et ce fut un réel plaisir de la mettre en place avec mon petit pois préféré … La grande cheminée a accueilli nos jambes lourdes des kilomètres avalés et les bulles de clairette partagées furent si délicieuses à la lueur des flammes et au son des confidences … Le pain croustillant et la soupe de Pascal ont fait le reste … ces 24h furent ressourçantes, légères, bienveillantes …

Octobre au fil de mes pas …. Je ne marche pas assez, c’est un triste constat mais quand on est psychologue c’est un peu compliqué d’augmenter la cadence … Je vis à la campagne et pars travailler en voiture mais voilà … ma forme physique pourrait être meilleure et mes kilos de confinement se sont installés un peu trop durablement … Alors podomètre en poche, je suis passée de 2500 pas quotidien (ne me jugez pas … ;-)) à environ 6000 et bien plus les fins de semaine … Je marche 15 mn après le repas autour du stade de foot accolé à notre structure, j’en profite pour observer la nature et le temps qui passe sur les arbres … je tente de me bouger plus parce que j’en ressens le besoin ! Je vais en ville à pieds et sors m’oxygéner dès que possible, seule ou en famille, avec mes collégamies parfois … L’idée étant de marcher le plus souvent possible …Pour Novembre, j’ai augmenté mon défi, je vous raconterai 😉

Octobre, le mois préféré de ma belle d’automne qui a soufflé ses 15 bougies … 15 ans déjà, elle a poussé ma jolie fleur, ma lycéenne qui, comme des milliers d’enfants et d’adolescents subit au quotidien les conséquences de cette période trouble … Comment séduire et rentrer en relation à l’âge des premiers émois quand le bal est masqué et la distanciation physique imposée … Ma Capucine, puisse ce monde devenir plus doux, plus juste, plus vert pour toi et tous les jeunes d’aujourd’hui … A  mon échelle je continuerai de t’offrir un cocon doux et protecteur sans jamais te mentir sur les paradoxes de notre humanité … puisse votre génération relever les défis qui s’annoncent pour demain, non, pour maintenant.  La terre a besoin de vous. Moi, je crois en TOI.

Octobre et les grands espaces avant le glas du (re)confinement … C’est depuis les hauteurs de notre cabane familiale à la montagne que nous avons appris l’annonce de ce second confinement … je ne perdrai pas de temps à vous exprimer ce que je ressens face à l’incohérence de certaines décisions passées ou présentes (MERCI les politiques libérales qui ont fait de l’hôpital un lieu où la rentabilité doit primer sur l’humanité … MERCI le boulevard capitaliste laissé aux grandes surfaces, à Amazon ou autres lobbies qui s’enrichissent dans ce contexte sanitaire au détriment des petits artisans et commerçants de proximité … MERCI pour nos enfants entassés à la cantine, masqués dès 6 ans à présent), je préfère me concentrer sur ce vent de liberté apporté par cette escapade familiale en altitude …

Marcher, respirer, profiter, écouter les feuilles qui craquent, collecter des pommes de pins, des trésors d’automne, planter au jardin, siroter un verre de vin devant le feu qui crépite, écouter le bruit de la rivière, s’amuser au cours d’une séance photo, ramasser des fleurs, débattre de tout et de rien, rire, ramasser les champignons, lire, cuisiner des pizzas maisons, admirer la vue depuis la terrasse, prendre de la hauteur à la Salette, se sentir heureux.se, ancré.e dans cette terre qui est la nôtre, le regard perdu face à l’immensité … se sentir petit.e mais plein.e de gratitude, gorgé.e de ces bonheurs simples qui ne coûtent rien …

C’est sur ces instants passés en famille, au grand air à savourer l’instant présent qu’octobre s’est achevé … laissant la place à un mois de novembre confiné … C’est sur ces moments précieux qui me sont essentiels que je vous souhaite un joli mois de novembre malgré tout … N’oubliez jamais de vous émerveiller de tout, surtout. Et de faire du quotidien, un jour de fête. L’essentiel est en vous.

6 commentaires sur « #rétro d’octobre 2020 : des mots, du vert et des photos ! »

  1. Un joli fil bien coloré pour un mois d’octobre automnal mais c’est aussi cela la vie, changer son regard sur les saisons ou les clichés qu’on peut avoir parfois sur les choses…
    Ton fil n’est pas si minimaliste au final et c’était bon de retrouver ces jolies photos vues en octobre sur les réseaux…
    C’est ce que j’adore dans ces rétros ou articles que j’écris, tout comme toi, garder une trace quelque part de nos vies de famille et réflexions au fil des jours…
    Bientôt novembre sera fini, il faudra reprendre la plume, ou le clavier 😉😘

    J'aime

  2. Je retrouve toutes ces magnifiques couleurs automnales dans tes superbes photos. Tu magnifies notre « cabane » et ses espaces. Un grand merci pour toutes ces plantations qui la rendront encore plus belle !!!! Encore une belle parenthèse que tu nous racontes avec tes jolis mots.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s