Lettre aux rêveurs de l’après …

Lettre aux rêveurs de l’après, aux utopistes de demain …

C’est depuis le moelleux de mon canapé, les yeux rivés sur mon jardin qui prend forme que je laisse mes doigts aller sur le clavier… J’aurai pu de nouveau écrire au président de la République comme je m’y étais essayée il y a plus d’un an mais je crois que tout ceci lui importe peu et qu’il est préférable de garder son énergie pour des causes saines et non vaines… Je lui laisse penser sa précieuse croissance à relancer, illusion de toutes les capitalistes espérances …

Il est vrai que j’aime les lettres ouvertes que j’imagine comme des bouteilles à la mer lancées dans les flots agités de la toile … Mais que voulez vous, j’ai très envie de parler à ceux et celles qui auront tout comme moi envie d’un autre monde le jour d’après … je ne vous parle pas de cinéma mais bien du jour où après des semaines de pause liées au confinement, la vie reprendra son cours « normal » … car non, au risque de vous surprendre, je n’ai pas du tout envie de revenir à « l’anormal » comme l’a si justement expliqué l’astrophysicien et militant écologiste Aurélien Barreau … Cette normalité vile qui a nous a poussé dans le vertigineux précipice de ce virus made in China … Ce fameux Corona qui a envahit nos vies, nos écrans, nos nuits … Comme un écho à la surconsommation dont le monde se gave, à cette mondialisation qui nous détruit et qui à défaut de profit provoque notre perte … Non, non il ne s’agit pas de sauver la planète, la belle bleue n’ayant pas besoin de nous pour vivre et même si, enfin, elle respire un peu mieux, il s’agit surtout de sauver l’humanité … Et ce n’est même pas une blague … j’aurai aimé mais non … L’homme est en train de scier la branche sur laquelle il s’est confortablement installé … Et il ne semble même pas s’en apercevoir, trop occupé à compter ses billets accumulés … ou à espérer toujours plus pour avoir le sentiment de ne pas être moins …

Lettre aux utopistes de demain, aux rêveurs de l’après, aux acteurs engagés, aux timides convaincus ou écolos naissants … et bien oui, malgré cette folle croissance berceau des illusions capitalistes, cette envie d’avoir toujours plus, ce besoin d’AVOIR à défaut d’ÊTRE j’ai envie de croire en l’humanité … J’ai envie de m’enfouir dans le rêve douillet d’une société différente pour ce jour d’après … celui où les limites s’envoleront, les magasins rouvriront, les hommes et les femmes se retrouveront en dehors de leur propre maison …

Et si ces semaines de ralentissement de tout, de retour à l’essentiel, de face à face avec vous même, votre moitié, vos enfants avaient été tout simplement bénéfiques ?! Pas seulement pour l’air plus respirable, pour la nature qui reprend sa place, les oiseaux qui chantent plus fort … Mais pour nous ? Comme une trêve qui laisse à penser qu’un autre modèle de consommation est possible … loin de la mondialisation, plus proche de nous… loin des excès, plus mesuré et surtout reconnecté avec la nature, avec son rythme, sa temporalité …

Je vous mentirai si je vous disais que je ne rêve pas d’embrassades, de retrouvailles, de sourires partagés, d’apéros entre amis, de paysages variés à (re)découvrir en famille, de restaurants gourmands et de balades sans autorisation … Mais je souhaite plus que tout que ce retour à l’essentiel nous permette d’appréhender le monde, notre société et ses travers avec un autre regard … Un regard plus vert, plus éthique, plus respectueux des autres … je souhaite que les Hommes aient enfin entendu le message que la terre nous envoie … je souhaite que l’homme soit plus « humain » tout simplement … Car non, consommer de la fast fashion, n’acheter que du neuf, dévorer des produits hors saison bourrés d’OGM ou de pesticides, accumuler une tonne d’objets sans en avoir l’utilité, jeter la moitié de ce que l’on est sensé consommer, manger des animaux élevés en batterie, utiliser bien plus que les ressources offertes par la terre, enfermer la biodiversité dans des zoos, saccager des espaces naturels pour construire des hôtels … tout ceci n’est pas humain puisque cela participe autant à notre fin qu’ à la destruction des éco-systèmes, à la déforestation, à l’exploitation animale ou humaine, à la pollution des sols, des eaux, de l’air …

Je suis engagée, comme vous le savez, avec ma famille, depuis plusieurs années dans une démarche presque Zéro Déchet … Il y a cinq ans, ce fut le début d’une aventure vertueuse et green …. Une réflexion sur notre façon de consommer, nos envies de soutenir une certaine agriculture, le commerce local et bio, le marché de l’occasion …. Cela fait des années que je sème des graines de colibri, que je transmets à ma petite échelle qu’une autre vision du monde est possible … Et pourtant j’ai encore tant appris pendant ce confinement …Au delà des peurs et des angoisses, de ces émotions paradoxales que j’ai su accueillir pour rebondir, j’ai su apprendre de cette expérience extra-ordinaire …

Moi l’amoureuse des voyages j’ai appris à redécouvrir chaque recoin de mon quotidien comme si c’était la première fois …. J’ai savouré ce temps qui s’étirait lorsque je n’étais pas au travail sur le front … Je me suis émerveillée de chaque fleur naissante au jardin, de la lumière qui dansait, du vent qui s’engouffrait dans les branches de notre cerisier … J’ai apprécié le silence et la lenteur du jour qui décline … J’ai été émue par la solidarité qui est née dans notre rue, j’ai apprécié ce rythme plus doux, moins intense, j’ai contemplé ma vie et celle des miens avec une bienveillance réconfortante en ces temps troublés … J’ai mis les mains dans la terre et pensé notre jardin comme un écrin protecteur contre ce maudit virus … j’ai joué avec mes enfants, j’ai lu, écrit, dormi, respiré, rêvé, ri, aimé pleuré un peu aussi … je ne me suis pas ennuyée alors qu’en dehors du chemin vers le travail je suis restée … comme vous je l’espère, confinée …

Et si nous gardions en tête tout ça pour l’après … et si le tourbillon de nos vies s’apaisait un peu pas forcement du côté des interactions, des échanges et du partage mais plutôt du côté d’ une vie recentrée d’avantage sur une consommation plus minimaliste, raisonnée, éthique, connectée à la nature … Et si vous refusiez de retomber dans le gouffre de la surconsommation et n’achetiez que ce dont vous avez besoin… si vous rejetiez la course à la croissance pour sauver une économie malade qui détruit tout sur son passage … Et si comme de nombreux colibris, petits pois, militants greens vous deveniez acteurs de la société de demain ??

Dans mes rêves les plus fous cette société privilégierait le local, le bio, l’économie circulaire et solidaire, les petits commerçants indépendants, le zéro déchet … Nous serions tous des consomm’acteurs, conscients que notre porte-monnaie est notre meilleur bulletin de vote … La quête de profit serait détrônée par un équilibre juste et équitable … l’entraide et le bénévolat seraient rois, la nature aurait une place capitale à travers des jardins et potagers partagés, la végétalisation des espaces urbains ramènerait du vivant au cœur des villes …le mouvement associatif serait majoritaire … La décroissance serait reine, nous consommerions tous MOINS mais MIEUX …

Je fais le vœu que chez chacun d’entre nous sera renforcée ou naitra une prise de conscience plus qu’impérieuse à l’aube du jour d’après … Je fais le vœu que malgré tout, malgré la folie de cette situation qui semble parfois irréelle, malgré la gravité des situations que certains d’entre nous auront traversée, vous aurez aussi trouvé des avantages à cette vie de confiné(e)… vous aurez puisé en vous des ressources inespérées, des envies de changement, une quête de nature et de solidarité …

Je fais le vœu que ces quelques lignes, ces mots jetés à la volée sur mon clavier sauront résonner chez vous, et qu’à mes côtés, ici ou ailleurs, vous ferez partie de ces utopistes qui rêvent d’un autre monde … de ces rêveurs qui sont intimement persuadés que demain peut être meilleur …doit-être salvateur.

Dites moi que oui … écrivez moi tout 😉

dans cette attente, prenez soin de vous …

2 commentaires sur « Lettre aux rêveurs de l’après … »

  1. Mon cher petit pois, tu ne le sais que trop bien déjà, je fais et revendique haut et fort, le fait de vouloir moi aussi être une utopiste qui rêve d’un autre monde… Et qui souhaite ardemment un non-retour à la vie normale d’avant… Je souhaite tout comme toi, rêver et surtout œuvrer, à mon niveau, à un nouveau monde… Cela fait écho à une réflexion que je partageais justement ce matin avec la famille, à la suite d’une vidéo partagée par ma nièce au sujet des pandémies , sur la transition écologique plus que nécessaire à effectuer à la fois chacun chez soi et aussi tous ensemble… Sobriété heureuse, retour à la nature, consommation responsable… Alors oui bien sûr que ta lettre vient faire écho à mes souhaits pour la vie d’après… Rêvons la ensemble, mais faisons là ensemble surtout … 🌍🌿💚

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s